Posted in Portraits

Emilie Giudicelli, décoratrice d’intérieur chez EG Design d’Espace et Boosteuse du Cercle de Marseille : « la vie d’entrepreneure, c’est comme les montagnes russes »

Emilie Giudicelli, décoratrice d’intérieur chez EG Design d’Espace et Boosteuse du Cercle de Marseille : « la vie d’entrepreneure, c’est comme les montagnes russes » Posted on 24 octobre 2019

Emilie Giudicelli est décoratrice d’intérieur à Marseille depuis septembre 2018. Auparavant, elle était responsable qualité-sécurité et environnement dans la construction. Elle a par exemple participé à un très important chantier à Marseille, celui du contournement autoroutier de la ville sur lequel elle a travaillé 4 ans : « c’est ce qui m’a permis d’avoir un réseau à Marseille » dit-elle aujourd’hui.

Elle s’est lancée dans l’entrepreneuriat car c’était une évidence pour elle. « Dans mon fond intérieur, je me disais qu’il fallait que je le fasse, car j’étais mal en tant que salariée. Je sentais que ma volonté d’indépendance et ma créativité ne pourraient pas s’exprimer en entreprise. Et puis j’avais un poste de cadre et il était devenu difficile pour moi d’allier ma vie personnelle et professionnelle ».

Dans son nouveau métier, dans son nouveau statut, elle explique ne pas faire moins d’heures, mais elle s’organise comme elle veut et elle se fait plaisir.

Pour Emilie, la vie d’entrepreneure, c’est comme les montagnes russes :« on avance et on accueille toutes les crises et tous les moments de bonheur. J’aime toucher à tout dans mon métier, explique Emilie, de l’idée à la concrétisation, je suis la seule à décider si c’est faisable ou pas et ça, c’est très précieux (…) jamais, je ne reviendrai en arrière ». Elle reconnaît simplement que c’est une autre vie : « on recommence tout à zéro ».

Aujourd’hui, Emilie Giudicelli travaille essentiellement avec des particuliers, elle aimerait aussi s’adresser aux professionnels, aux restaurateurs notamment pour mettre en parallèle la gastronomie, l’aménagement d’un espace et la décoration d’intérieur.

Les réseaux ?

Elle est persuadée de leur intérêt : «j’en ai essayé plusieurs, reconnaît-elle. Pour moi, Bouge ta Boite allie business et intelligence collective et c’est ce qui me parle. »

Le Cercle de Marseille a été créé il y a 1 mois, il y a déjà 10 Bougeuses

Son rôle de Boosteuse ? Elle n’a jamais été leader dans son passé professionnel, mais elle sait que c’est ce qu’elle aime. « Bouge ta Boite me permet de sortir de ma zone de confort et je ne suis pas seule dans l’aventure, les Bougeuses sont très présentes (…) Les Bouge Up me donnent la pêche, ils sont moteurs dans mon business, ils me permettent de remettre en question mes pratiques et c’est très formateur ».

Ce qu’elle bouge ?

Emilie bouge sa déco personnelle régulièrement : « souvent mon mari rentre le soir et me dis ‘tiens, quelque chose a changé’. »
Elle bouge les habitudes, les principes, les choses établies, « je casse les codes dans ma vie. Par exemple, j’ai demandé mon mari 2 fois en mariage, il a accepté les deux fois ! »

shares